OFFRE D’EMPLOI Ouverture d’un Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) Dinan

L’EPSMS Ar Goued, Etablissement Public Médico-Social autonome, recherche pour le Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) à Dinan accompagnant des enfants âgés de 0 à 6 ans présentant un trouble du développement (file active de 80 enfants):

Un/Une Psychologue à 30%

Un/Une Psychomotricien(ne) à 80%

Un(e) Assistant(e) de service social à 30 %

Un/Une Ergothérapeute à 30%

Poste situé à DINAN (22), à pourvoir au 01/10/2020

CV et Lettre de Motivation à adresser avant le 10 juin 2020

OFFRE D’EMPLOI Médecin (Neuro)Pédiatre Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) Dinan

L’EPSMS Ar Goued, Etablissement Public Médico-Social autonome, recherche pour le Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) à Dinan accompagnant des enfants âgés de 0 à 6 ans présentant des troubles du développement (file active de 80 enfants) Un Médecin Spécialisé en Pédiatrie ou Neuropédiatrie à 30%.

Conditions d’exercice : Création de poste à temps partiel dans le cadre de l’ouverture du service. Poste situé à Saint-Brieuc puis à Dinan (22) à pourvoir au 01/09/2020

CV et Lettre de Motivation à adresser avant le 22 Mai 2020

OFFRE D’EMPLOI Secrétaire Médicale Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) Dinan

L’EPSMS Ar Goued, Etablissement Public Médico-Social autonome, recherche pour le Centre d’Action Médico-Sociale Précoce (CAMSP) à Dinan accompagnant des enfants âgés de 0 à 6 ans présentant un trouble du développement (file active de 80 enfants)
Un/Une Secrétaire Médicale à 100% puis à 40%.

Conditions d’exercice : Renfort à temps complet (nouveau logiciel) à pourvoir au 01/07/2020 à Saint-Brieuc puis création de poste à temps partiel dans le cadre de l’ouverture du service (réparti sur 4 jours imposés) à Dinan.

CV et Lettre de Motivation à adresser avant le 22 Mai 2020

Associations SPS : COVID 19 soutien aux professionnels de santé

Actuellement, tous les personnels soignants sont mobilisés dans la gestion de l’épidémie liée au
COVID-19. Ils sont en première ligne, tant pour détecter le virus que pour soigner les personnes
malades. Toute la population compte sur eux pour protéger sa santé et réaliser les soins qui
s’imposent. En retour, il est primordial de soutenir et écouter ces professionnels sur-sollicités et en
proie à l’inquiétude, de les accompagner pour qu’ils puissent mener à bien leur mission et travailler
dans de bonnes conditions. Comme l’a déclaré le gouvernement le 14 mars dernier : « Nous devons
aider, soutenir tous nos soignants, tous ceux qui contribuent aux soins, à l’hôpital comme en ville et en
établissement. Tout sera mis en oeuvre pour qu’ils puissent exercer leur métier ».